Les noms de peuples, d’habitants prennent une majuscule. L’Académie n’a pas souhaité donner un caractère impératif à ces rectifications ni se limiter à une simple tolérance orthographique : elle a choisi la voie prudente de la recommandation. Il est sorti sans chapeau ni chaussures. Mais si le département commence par une voyelle, ce qui implique une élision, l’article est toléré : département de l’Eure-et-Loir, les villes d’Eure-et-Loir. L’usage littéraire contredit cette volonté et l’on trouve, indifféremment avec les personnes comme avec les choses, l’accord et l’invariabilité, comme c’était déjà le cas en latin où l’on pouvait rencontrer vivat et vivant. Le singulier est obligatoire dans certains cas : - quand le verbe est suivi de nous, vous : C’est vous tous qui avez décidé ; - dans l’indication de l’heure, d’une somme d’argent, etc., lorsque l’attribut de forme plurielle est pensé comme un tout, comme une quantité globale : C’est onze heures qui sonnent ; - quand le pronom en est intercalé dans l’expression : Je voulais vous rapporter des pleurotes, mais je ne sais si c’en est. Cette règle concerne les verbes pronominaux de sens passif (la partie s’est jouée en trois manches équivaut à la partie a été jouée …), les verbes essentiellement pronominaux (comme s’absenter, s’abstenir, s’écrier, se souvenir ou se repentir), mais aussi l’emploi pronominal de verbes présentant par ailleurs des formes transitive ou intransitive (s’apercevoir de quelque chose). 1. 2. En savoir plus. D’autres encore, dont je suis, tout en les jugeant tout à fait utiles, ne peuvent se résoudre à les utiliser. Il convient donc de le ranger dans le « troisième groupe » avec tous les verbes irréguliers. On rencontre parfois l’invariabilité, mais il est préférable de faire l’accord ; - le participe passé suivi d’un infinitif s’accorde uniquement si le complément d’objet direct, placé avant le participe, fait l’action exprimée par l’infinitif : La cantatrice que j’ai entendue chanter (c’est elle qui chante : J’ai entendu la cantatrice chanter) ; Les chansons que j’ai entendu chanter (j’ai entendu la cantatrice chanter ces chansons) ; - le participe passé fait suivi d’un infinitif est quant à lui toujours invariable : Elle s’est fait refaire le nez. Quelque raison qu’on ait à faire valoir, il ne veut rien écouter. ... Outlook: pour une messagerie bien utilisée. En savoir plus. En savoir plus. Les noms des fonctions, titres et charges civils, publics ou privés, administratifs et religieux sont en minuscules, et c’est encore une fois le terme caractérisant qui prend la majuscule : le ministre de la Défense, le docteur Untel, le frère François, l’archevêque de Lyon, le président de la République (mais le Président), le secrétaire général de la mairie, l’empereur Napoléon III. Certains noms propres de lieux sont susceptibles d’être employés au pluriel et le problème de l’accord se pose alors. Par ailleurs, ces noms de département formés de deux termes coordonnés par et, à l’inverse des autres noms qui s’emploient avec la préposition « dans » et l’article (dans la Seine-Maritime, dans la Charente), s’emploient avec la préposition en et sans article : le département de Seine-et-Marne, de Loir-et-Cher ; aller en Seine-et-Marne ; en Loir-et-Cher. On mettra donc une majuscule au nom caractéristique et à l’adjectif qui précède. Les anglicismes d’usage, donc, représenteraient environ 2,5 % du vocabulaire courant qui comprend 60 000 mots. ; - tel sans que s’accorde avec le terme qui suit : L’homme en colère, telle une bête féroce… Toutefois, certains grands auteurs, tel Georges Duhamel, ont employé tel accordé avec le terme qui le précède ; - comme tel et en tant que tel s’accordent avec le terme auquel on compare le sujet : des fruits considérés comme des légumes et cuisinés comme tels (comme des légumes) ; - tel quel s’accorde avec le nom auquel il se rapporte : Je vous rends votre somme d’argent telle quelle ; Je cite vos propos tels quels. s’accorde en genre mais peut également, quoique rarement, s’accorder en nombre : c’est le cas lorsqu’il est employé avec un nom qui n’a pas de singulier ou avec un nom dont le sens n’est pas identique au singulier et au pluriel. Il semble cependant que cet emploi de en soit en régression. Dans les tours avec pour cent ou pour mille, on accorde le verbe (ou l’adjectif) concerné soit avec l’expression du pourcentage, soit avec le complément qu’elle introduit. Quant aux dictionnaires de la langue courante, qui recensent grosso modo le vocabulaire nécessaire à la conversation, à la lecture de la presse générale d’information et à celle des textes littéraires du XVIe siècle à nos jours, en y ajoutant un pourcentage variable des termes spéciaux, de formes rares, archaïques, régionales ou dialectales, ainsi que d’emprunts aux divers pays francophones ou aux langues étrangères, ils comportent environ 60 000 entrées, en français comme en anglais ou en chinois. Cet emploi est attesté chez des contemporains tels que F. Mauriac, J. Ainsi, elle est présente aux différentes étapes du processus d’élaboration des termes. Les adjectifs simples de couleur s’accordent en genre et en nombre : des costumes noirs, des cheveux blonds, des lacs verdâtres. Nous voudrions effectuer une description ici mais le site que vous consultez ne nous en laisse pas la possibilité. Dans le sens de « dans le vocabulaire, dans le langage de », en termes de est la seule forme correcte : en termes de marine, de médecine, de jurisprudence, etc. L’Académie française, dans son Dictionnaire, choisit de le considérer comme un adjectif et écrit par exemple Il est belge. Green, M. Tournier. On évite aujourd’hui la succession des pronoms en et y, bien que le Littré fasse mention de constructions comme mettez-y-en. Institut national supérieur du professorat et de l'éducation | INSPÉ de l'Académie de Strasbourg 141 avenue de Colmar - BP 40102 - F-67024 Strasbourg cedex - Accès & plans +33 (0)3 88 43 82 00 - inspe[at]unistra.fr. A noter que ces dates peuvent varier d’une académie à l’autre. Dans le cas d’établissements commerciaux, quatre cas sont possibles : - la raison sociale se confond avec un nom de personne, et l’on utilise chez : Aller chez Durand et fils ; - la raison sociale est un nom de chose ou un groupe comprenant un tel nom, et l’on utilise à : Aller au Bon Marché ; - on traite comme nom de chose ce qui était autrefois un nom de personne et on utilise à : Aller à la Samaritaine ; - on traite comme nom de personne un nom de chose, un acronyme, etc. Par ailleurs, toujours en 1999, l’harmonisation des études et des diplômes au sein de l’Union Européenne étant envisagée et ayant rendu souhaitable la création d’un terme pour désigner le grade intermédiaire entre la licence et le doctorat, la forme française « mastaire » a été créée, parfois aussi orthographiée « mastère », à distinguer du magistère. Soyons sur nos gardes pour n’y pas céder. On l’emploie souvent avec une nuance de plaisanterie. Cependant, lorsqu’un verbe à l’infinitif est le complément de verbes ou de locutions verbales, c’est généralement l’usage qui décide du maintien de l’article en tournure négative. Les Juifs (en tant que peuple). Remarque : On ne saurait condamner les tournures en Arles, en Avignon, bien attestées chez les meilleurs auteurs, et qui s’expliquent à la fois comme archaïsme (l’usage de en au lieu de à devant les noms de villes, surtout commençant par une voyelle, était beaucoup plus répandu à l’époque classique) et comme régionalisme provençal. Pour les francophones habitués à une forme unique à pour les deux questions, en et an, compris l’un et l’autre comme destinés à éviter le hiatus, se sont trouvés confondus dans le en français. Ils sont donc variables en nombre et s’écrivent en minuscules. Au pluriel, seul le second élément prend la marque du pluriel : un pèse-lettre, des pèse-lettres ; un abat-jour, des abat-jours. Pourquoi en effet dire soixante-dix, quatre-vingts, quatre-vingt-dix, alors que les formes septante, octante, nonante, en accord tout à la fois avec le latin et le système décimal, sont plus ou moins largement usitées dans divers pays francophones ? À titre d’exemple, en 2011, huit cent vingt-six termes ont été examinés par la Commission générale ; au terme de la procédure, trois cent quatre-vingt-douze termes, approuvés par l’Académie française, ont été publiés. Cette opposition peut être sous-entendue, lorsque la négation n’est que partielle : On ne mange pas du caviar tous les jours (mais on mange autre chose). Aucun.) La tournure en tant que de (besoin, raison) est un archaïsme, mais elle est tout à fait correcte. Cependant vive est aujourd’hui perçu plus souvent comme un simple mot exclamatif que comme un verbe traduisant un véritable souhait de longue existence, ce qui explique que ce terme tende à perdre sa valeur verbale et qu’on puisse le considérer comme une particule à valeur prépositionnelle : on le rencontre par conséquent fréquemment au singulier. La tournure suite à, qui appartient au langage commercial, n’est pas de bonne langue dans l’usage courant. C’est surtout dans le Midi que l’on emploie le passé surcomposé au lieu du passé composé pour insister sur le caractère révolu et lointain des faits évoqués : « Je l’ai eu su » (sous-entendu : il y a bien longtemps, et j’ai tout oublié). Qui éprouve une grande lassitude du corps et surtout des jambes. Concernant les ordres et les congrégations, on met une majuscule quand on désigne l’ensemble de l’ordre, de la congrégation, etc. Les rendez-vous vous sont proposés pour les 8 semaines à venir. DNE-FOAD. Enfin, en position d’attribut, une forme en –ant est également adjectivale (la route est glissante, son absence est inquiétante). Dans le cas où l’usage n’est pas fixé, à ou chez sont possibles : certains auront en tête le nom de personne Leclerc et diront chez Leclerc ; d’autres, par une sorte d’ellipse, diront à Leclerc pour au magasin Leclerc. De même, on ne dit plus computer mais ordinateur, software mais logiciel, et on opte pour la vidéo à la demande, l’accès sans fil à l’internet, le biocarburant, le voyagiste, le covoiturage, le monospace, la navette, le passe, etc. Lycéen; Étudiant / chercheur étrangers; Entreprise / partenaire; Alumni; Université de Strasbourg. S’ils sont employés en complément, il est recommandé d’omettre l’article : le département de Meurthe-et-Moselle. Ainsi, elle a décidé de soumettre à l’épreuve du temps ces simplifications et ces ajustements – qui ne concerneront pas plus de trois mille mots sur les cinquante cinq mille que comportera la neuvième édition de son dictionnaire – et se propose de juger, après une période d’observation, des graphies et emplois que l’usage aura retenus : c’est la règle qu’elle a toujours suivie, même lorsque, au cours des XVIIIe et XIXe siècles, elle a changé à deux reprises l’orthographe de plusieurs milliers de mots. Un Dictionnaire des anglicismes de 1990 en enregistre moins de 3000, dont près de la moitié sont d’ores et déjà vieillis. 3. Quant au régionalisme, le provençal, à l’instar du latin, distingue siéu (« je suis ») en Arle, en Avignoun (qui répond à la question ubi du latin) de vau (« je vais ») a(n) Arle, a(n) Avignoun (qui répond à la question quo du latin), évitant le hiatus a/a par l’introduction du n euphonique. - les nombres employés substantivement : les trois quarts ; un trois-centième ; voyager en première ; consulter un in-quarto ; acheter du trois pour cent ; - les nombres rencontrés isolément et représentant des quantités simples (entières ou accompagnées de « demi » ou de « quart ») : Ils ont parcouru cinq cents kilomètres ; Le match dura deux heures et demie ; - les fractions d’heure suivant les mots midi et minuit : midi dix, midi et quart ; - les expressions telles que : les années trente ; les années quatre-vingt. Toutefois, les noms communs employés comme adjectifs de couleur sont invariables : des chaussures marron, des robes pivoine. Quand un nom de ville commence par l’article défini masculin singulier ou pluriel, cet article se contracte avec la préposition à ou de : Aller du Havre au Touquet et non de Le Havre à Le Touquet ; être né aux Lilas ; revenir des Deux-Alpes ; la plage des Issambres ; la poste des Rousses ; la mairie des Sables-d’Olonne. Le vocabulaire spécialisé des sciences est en constant développement : le Dictionnaire de la chimie de Duval, loin d’être exhaustif puisqu’on distingue plus de 100 000 matières colorantes, comptait déjà 26 400 entrées en 1935, mais plus de 70 000 en 1977 ! individualisés par un nom propre ou un adjectif gardent leur minuscule initiale. Vous êtes ici : Accueil › Page courante : Application mobile. La nuance entre les deux possibilités est parfois indiscernable. Dans tous les pays, des inquiétudes se sont manifestées, parfois avec véhémence, des voix ont proclamé que la langue nationale était en danger. Molière, Bossuet, Montesquieu en offrent des exemples, ainsi que Voltaire, qui pourtant le condamnait chez Corneille. En effet, en ancien français seuls deux cas ont persisté : le cas sujet et le cas régime issu de l’accusatif latin. Prendre un médicament trois fois par jour, chaque jour ; Une production de n tonnes par hectare, pour chaque hectare ; Payer tant par personne ; Avoir une filiale par secteur de marché, etc. Charles et les soldats de Louis le prononcent en langue tudesque (qui est déjà de l’allemand) ; Louis et les soldats de Charles le prononcent en langue romane (qui est déjà du français). Au premier lancement de l'application sur le smartphone, vous devez comme le montre l'image ci-contre saisir un identifiant mobile et un mot de passe à usage unique (attention : identifiant mobile et mot de passe sont propres à l'application mobile et donc différents du login/mot de passe d'accès à l'ENT ! Aucun dictionnaire, aucune grammaire n’en mentionne l’emploi au pluriel, sinon Le Bon Usage de Grevisse, qui le signale comme fâcheux. L’Académie observe l’évolution de l’usage et se réserve de confirmer ou d’infirmer les recommandations proposées. D’autres modifications apparaissent çà et là, mais moins systématiquement. Cellule d’accueil : Ecouter – Informer – Répondre: une cellule d’accueil à destination des parents est mise en place à partir du 01 septembre 2019.Une personne est à votre écoute du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 14h à 16h : – par téléphone au 03 88 23 39 67 – par mail à l’adresse suivante cellule.accueil.ecoleinclusive67@ac-strasbourg.fr Cela se comprend sans peine. de la région Grand Est (compte ENT) de la région Grand Est (compte région) d'un établissement agricole. La marque normale du pluriel en français est la lettre s que l’on adjoint aux formes du singulier. Il a épousé une Parisienne, une Berbère. Dans la relative, le verbe est le plus souvent à l’indicatif. Les règles typographiques qui régissent l’emploi des majuscules sont nombreuses et complexes. Par analogie, on dit aussi en tant que de raison, qui signifie « dans la mesure où cela est raisonnable ». Comme souvent en français, on aura recours à une périphrase : un collectionneur de billes de cartouches d’encre. Le serment de Strasbourg (842) marque la fin des luttes entre les petits-fils de Charlemagne. La majuscule vaut si l’on évoque l’ensemble de la catégorie : Les chiens font partie des Mammifères, le muguet fait partie des Liliacées. Cette remarque s’applique à d’autres termes relevant de domaines différents, quand il s’agit de distinguer deux réalités bien distinctes que désigne un même mot (la raison d’État, l’état des lieux ; la Bourse de commerce, une bourse d’études). Réseau Canopé . On dira donc : C’est le matin que la rose est le plus belle (c’est le matin qu’elle est belle au plus haut degré). Voici les indications sur la prononciation que fournissent les ouvrages normatifs comme Le Bon Usage de Grevisse : En ce qui concerne les verbes conjugués, Grevisse admet la prononciation en « é » ou « è » pour le verbe avoir à la première personne du présent de l’indicatif (j’ai). En tant que signifie « selon que », « autant que ». La virgule (et non le point comme chez les anglo-saxons) sépare la partie entière de la partie décimale : π vaut environ 3,14 ; 14,5 est la moitié de 29. Pour plus de détails sur l’emploi de ces mots, on consultera avec profit les articles An et Année de la neuvième édition du Dictionnaire de l’Académie. ), des termes français pour désigner les notions et les réalités nouvelles. Le mot billetterie, créé très récemment (1873), pour remplacer l’anglais ticketting, fait figure d’exception (la graphie billeterie, bien qu’elle ne soit enregistrée par aucun dictionnaire, est d’ailleurs assez largement usitée). Le problème devient alors : faut-il noter graphiquement cette marque du féminin ? Au contraire du participe présent, l’adjectif verbal, comme tout adjectif, est variable et exprime plutôt un état, une propriété. On la trouve également au sens d’« en quelque endroit de » notamment dans la formule de par le monde : C’est un homme qui a beaucoup voyagé de par le monde. Des erreurs de grammaire, qui n’en a jamais fait ? Bien que l’erreur soit fréquemment commise, état s’écrit sans majuscule dans l’expression état de droit, lorsque l’acception de ce mot est « situation » (comme dans état d’urgence ou état de siège...) et non « corps politique » (comme dans État souverain ou État démocratique...). Le pluriel sera préférable et plus courant, en revanche, si l’on considère non plus chaque élément, mais certains d’entre eux : Par endroits, par places, la neige a fondu, à certains endroits ; Par moments, on ne comprend plus, à certains moments. Actualités ; Communiqués de presse ; Magazines de l'académie ; Livrets d'accueil des nouveaux personnels ; L'organisation. L’ensemble « santé » comprendra des enseignements de biologie, mathématiques, physique et chimie, afin de permettre aux étudiants admis en DFG2 (DFG2 : la 2e année du Diplôme de Formation Générale correspond au début des études propres à la médecine, la maïeutique, l’odontologie et la pharmacie, après l’admission) de poursuivre et réussir leurs études de santé. Vous pouvez cependant obtenir une attestation de réussite, si vous n’êtes plus en possession de votre diplôme. Cependant, après des expressions comme un de, un des, le plus grand des, etc., suivies du complément délices au pluriel, le masculin est conservé : un de ses plus suaves délices... Orgue, masculin au singulier, est généralement féminin au pluriel quand il désigne de façon emphatique un seul instrument (les grandes orgues de cette cathédrale), mais reste au masculin quand il s’agit d’un vrai pluriel (les orgues anciens de cette région). Par analogie, les termes finissant en –al apparus en français après le Moyen Âge ont aussi un pluriel en –x (sauf landaus, sarraus, unaus). - LCI. La forme plurielle chevaux vient du pluriel latin caballos et c’est l’évolution phonétique de cette forme jusqu’au français moderne qui explique la présence du –x. Généralement au participe passé. On entend parler du numérique partout, sans savoir exactement ce qui se cache derrière ce terme. Le participe passé du verbe laisser suivi d’un infinitif est rendu invariable, sur le modèle de celui de faire : Elle s’est laissé mourir ; Elle s’est laissé séduire ; Je les ai laissé partir. Cet homme est sans passions s’il ignore les passions. L’usage veut que la réponse à une question négative soit introduite par si quand la réponse est positive, par non quand la réponse est négative : « L’habit des Académiciens n’est-il pas vert ? SFR Mail, connectez-vous sur votre messagerie avec votre adresse mail SFR sur le Webmail pour accéder à votre boite mail. On écrira bien, en effet : On est parvenu à réduire le débit du fleuve ; On est fatigué de ce combat ; On n’est pas sûr du résultat. Nos interventions permettent de renforcer un CE, un CHSCT, un CSE dans leurs démarches. Il en va de même pour le tréma et la cédille. Avec les verbes susceptibles d’être construits soit personnellement, soit impersonnellement, on utilise ce qui ou ce qu’il : qui est le sujet du verbe construit personnellement, qu’il apparaît dans la tournure impersonnelle. On écrira, par exemple : antiabolitionniste, coaccusé, oligoélément ou socioprofessionnel. Ci-inclus les photocopies du document ; Ci-joint l’expédition du jugement ; Ci-joint les deux quittances exigées. Elles rendront de surcroît l’apprentissage du français plus aisé et plus sûr. On ne saurait considérer la tournure il y a pire comme fautive, elle est simplement moins littéraire que il y a pis. Pour connaître les recommandations officielles concernant l’écriture des noms d’États, d’habitants, de capitales, de sièges diplomatiques ou consulaires, vous pouvez consulter la liste établie  par le ministère des Affaires étrangères. On écrira donc : Je vous fais parvenir ci-joint, ou ci-joints plusieurs exemplaires de mon mémoire. Ainsi écrit-on : Rousseau imagine le passage de l’état de nature à l’état de droit mais La République française est un État de droit. Comment se comporter vis-à-vis des emprunts ? 1. En dehors de ces sens, amour est presque toujours masculin, au singulier comme au pluriel ; il l’est toujours quand il désigne des représentations du dieu Amour. Si le pourcentage ne possède pas de complément, l’accord se fait avec l’expression du pourcentage, au singulier si celui-ci est inférieur à 2, sinon au pluriel : 1,9 % a voté contre la motion ; 97,1 % ont voté pour la motion ; 1 % s’est abstenu. On écrira toujours au singulier les noms dits abstraits : Être sans pitié. Suivie d’un verbe attributif (presque toujours du verbe être), elle introduit une subordonnée concessive au subjonctif : Quelle que soit sa bonne volonté, il ne réussira pas. Dérivé de courbatu. L’origine de cette expression n’étant plus comprise, la graphie Autant pour moi est courante aujourd’hui, mais rien ne la justifie. 2. On peut néanmoins rencontrer le subjonctif dans certains cas, en particulier quand l’antécédent contient un superlatif relatif (le plus, le moins, le meilleur, etc.) Le passé antérieur surcomposé, qui est très rare, marque l’antériorité par rapport au passé antérieur et se forme avec avoir au passé simple : quand elle eut eu fait cela ; quand elle eut été partie. Un u a alors été réintroduit pour rendre compte de la prononciation en vigueur et c’est ainsi qu’est née la forme chevaux. On peut néanmoins trouver, dans certains cas, deux formes concurrentes : les enfants veulent faire un gâteau, laisse-les le faire ou laisse-le-leur faire. On dit peut-être plus couramment à Carrefour, à Auchan que chez Carrefour, chez Auchan. Il en va de même pour les monuments, les jardins : le premier mot caractéristique prendra la majuscule (nom propre, nom commun ou adjectif dérivé d’un nom propre). La formule par laquelle, dans le langage de l’administration, on indique le destinataire d’une lettre, d’une communication, d’un envoi, est à l’attention de, pour marquer que l’on attire l’attention du destinataire, que l’on soumet cette lettre, etc., à son attention. Malgré que j’en aie, quelque mauvais gré, si mauvais gré que j’en aie ; en dépit de moi, de ma volonté : Je reconnais les mérites de mon rival, malgré que j’en aie ; Malgré qu’il en ait, nous savons son secret ; Elle ne put cacher son dépit, malgré qu’elle en eût. On écrira cependant : Ci-incluses, ces pièces vous sont communiquées pour information (tour rare, il est vrai), la locution étant ici en apposition ; - à l’intérieur d’une phrase, avec un nom sans déterminant (qu’elles précèdent ordinairement) : Je vous adresse ci-inclus quittance de votre versement ; Vous trouverez ci-joint copie du contrat ; La circulaire dont vous trouverez copie ci-inclus. Elle ne peut donc être considérée comme fautive, mais l’usage s’est établi de la déconseiller, chaque fois que l’emploi d’un autre adverbe est possible. Pourtant, dès lors que ce dont on parle peut suggérer l’idée de pluralité, c’est le pluriel qui est le plus fréquent. L'académie de Rennes. Mél. Dans les nombres écrits en toutes lettres, la règle traditionnelle veut qu’on lie par un trait d’union les éléments inférieurs à cent, à moins qu’on ne soit en présence de la conjonction « et » : elle a vingt-trois ans ; elle a cent trois ans ; elle aurait cent quatre-vingt-quatre ans ; quatre mille deux cent quatre-vingt-dix-huit, mais elle a vingt et un ans. Il arrive pourtant que on ne désigne pas les hommes en général, des personnes indéterminées, mais telle ou telle personne : dans ce cas, l’accord se fait tout naturellement en genre et en nombre. Toutefois, on peut envisager à peu près autant de collections qu’il existe d’objets et même de types d’objets (collections de bouteilles de vin, de bouchons de bouteilles de vin, d’étiquettes de bouteilles de vin, etc.) Académie de Normandie. Certains adjectifs généraux prennent en géographie une valeur caractéristique et porteront la majuscule : le mont Blanc, le fleuve Jaune, l’océan Pacifique, la mer Noire. Ceux dont l’emploi au pluriel est traditionnel et très courant prennent la marque du pluriel : les Gaules, les Amériques, les Flandres, les Abruzzes, les deux Sèvres, le département des Deux-Sèvres… Pour ceux dont l’emploi au pluriel est moins fréquent, l’usage est indécis et accepte aussi bien la marque du pluriel que l’invariabilité : les deux Savoie ou Savoies, les deux Charente ou Charentes. On a parfois contesté l’emploi de ce midi pour désigner le milieu du jour où l’on est. Quelque, en un seul mot, peut être employé comme adjectif indéfini (comme tel, il s’accorde en nombre avec le nom auquel il se rapporte) : – au singulier, pour marquer une indétermination portant sur l’identité ou la quantité : Connaissez-vous quelque personne qui soit de cet avis ? Si, avec un verbe de mouvement, cette construction peut éventuellement se justifier par sa connotation dynamique (ainsi déménager sur Toulouse, sur Brest, qui rappelle marcher sur Rome), elle ne peut en revanche être acceptée avec un verbe qui n’a pas cette connotation (j’habite à Paris et non j’habite sur Paris). il y a 1 mois. Le CSA se montre attentif à la qualité de la langue employée dans les programmes des différentes sociétés de télévision et de radio, et publie chaque mois, dans la rubrique « Langue française » de La Lettre du CSA, une mise en garde sur certaines impropriétés ou approximations. Au présent de l’impératif, à la 2e personne du singulier, les verbes du 1er groupe se terminent par un -e (chante, mange, etc.) Sans peut, selon le sens, être suivi du singulier ou du pluriel. Mais, pour des raisons d’euphonie, on ajoute à ces formes un s quand elles sont suivies des pronoms adverbiaux en ou y, qu’on lie alors au verbe par un trait d’union : vas-y, manges-en. Adresse mail : contact.francevae@ac-strasbourg.fr. En revanche, précédé d’un adverbe autre que ne, on aura affaire à un adjectif verbal (cette rue est très passante, fort peu passante). Dès la fin du Moyen Âge, les formes concurrentes trente, quarante, cinquante, soixante se répandent victorieusement. Pour connaître plus en détail toutes les rectifications proposées, vous pouvez consulter le rapport détaillé en version pdf. La neuvième édition du Dictionnaire de l’Académie française établit à l’article air (partie II, 2) la distinction suivante : - lorsque air conserve son sens plein (l’expression avoir l’air n’étant pas figée, un autre verbe, comme prendre ou se donner, peut alors se substituer à avoir, tandis qu’un air ou des airs peut remplacer l’air), l’adjectif est épithète et s’accorde avec le mot air : avoir l’air noble, l’air guerrier, l’air martial ; Elle a l’air gracieux ; Elles ont l’air niais de leur tante, l’air ingénu propre à certaines adolescentes ; - lorsque avoir l’air est une locution figée dont le sens est « sembler, paraître », l’adjectif qui suit est attribut et s’accorde avec le sujet : Elle a l’air méfiante ; Ils ont l’air imbus de leur personne ; Ces prunes ont l’air bonnes, mauvaises ; Cette maison a l’air abandonnée ; Ces recherches ont l’air sérieuses. On emploiera donc les locutions quant à, en matière de ou en ce qui concerne. Le genre d’un sigle ou d’un acronyme est déterminé par le genre du noyau du groupe nominal que le sigle ou l’acronyme formait avant la réduction. Aucune explication n’est vraiment convaincante. Le Groupe Technologia assiste les instances représentatives du personnel dans leur appropriation des enjeux stratégiques, économiques et sociaux comme pour préserver et améliorer la santé et la sécurité au travail. Dans le cas d’ensemble, on écrira aussi bien : l’ensemble des intéressés a ou ont protesté. Quant au masculin, il prédomine : - quand le nom est précédé des adjectifs vieux, nouveau ou grand, pour désigner des quartiers de la ville ou son extension : le vieux Lille ; le nouveau Paris ; - quand le nom est précédé du déterminant tout : Tout Rome assista à son triomphe ; - quand il est employé par métonymie pour un club sportif ou le gouvernement d’un pays : Nantes a été champion de France de football ; Washington a été rappelé à l’ordre. Conjugué avec l’auxiliaire « être » ou avec un verbe d’état, ou employé comme adjectif, le participe passé des verbes non pronominaux s’accorde comme un adjectif : Elle est arrivée ; Elles semblent découragées ; des habits brodés ; des élèves dissipés. À l’époque classique, cet ancien usage survit, mais se voit concurrencé par une tendance à l’invariabilité que les grammairiens s’efforcent de généraliser, non sans difficultés ni contradictions.

Musique La Mort De Staline, Auvent Fourgon Trigano, Rabah Madjer Et Son Fils, Prénom Arabe Manessa, Evite Les Coups 4 Lettres,