Out For Justice, [ENTRETIEN] : Entretien avec Marjane Satrapi (Étrange Festival 2020), [CRITIQUE] : Comme Chiens et Chats 3 : Patte dans la Patte. À quand le grand bond en avant ? Et puis son blouson en velours, vert lui aussi mais tout aussi démodé, dont il se débarrasse. Mais il a une veste en daim et une caméra offert par le vendeur. Kiki Kirin, Haru Kuroki, Mikako Tabe, Avec Ella Purnell au casting de Army of The Dead signé ... Nouvelle bande annonce VOST pour Annabelle - La Ma... Les Invisibles : Vers un remake en langue anglaise... Bande annonce pour Premier de la Classe de Stéphan... [TOUCHE PAS À MES 80ϟs] : #43. Au poste et Le Daim sans dec, LE RÊVE !!! Lire ses 2 298 critiques, Suivre son activité Le film [4/5] « Film d’ouverture de la 51e édition de la Quinzaine des réalisateurs de Cannes, Le daim, septième long-métrage de Quentin Dupieux, a conquis le public cannois qui a pu, neuf ans après la projection de Rubber lors de la Semaine de la Critique, apprécier une fois de plus le génie de ce cinéaste à part. j ' avais adoré son film précédent : au poste ! Un peu comme s il se lavait les mains de toute responsabilité Responsabilité que tout de suite, quelqu un d autre endosse, dans la montagne. Pourtant avec sa veste en daim fraichement acquise, une nouvelle vie joyeuse s’offrait à lui. Plus Georges devient fou, plus cela nous parait normal. Préférences cookies | 19 abonnés Your browser either doesn't support Javascript or you have it turned off. D’un pneu meurtrier, on passe à un blouson qui rend fou son propriétaire. : Recrutement | Quand il devient net, la chanson “Et si tu n’existais pas” se lance à la radio. Malgré le talent de Jean Dujardin : le film est d’une médiocrité confondante. Politique de cookies | : Les anecdotes de cinéma, X-MEN DARK PHOENIX de Simon Kinberg : la critique du film. Yannick Vely. Je mets quand même 3 étoiles car même si cela finit trop dans le délire, la première moitié est vraiment intéressante. Au-delà, pour moi, ça aurait été épuisant. 26 abonnés Ce "Daim" ne serait-il pas autre chose qu’un autoportrait en cervidé ? Dupieux filme de façon aussi décalée que son propos, il utilise le flou de façon étrange, cadre parfois bien bizarrement ses paysages et ses personnages, et ponctue son film d’une musique là encore hors d’âge. Un an à peine après Au Poste !, le cinéaste à l’univers le plus barré de l’Hexagone est déjà de retour avec une nouvelle proposition qui, comme à son habitude, voyage dans les méandres de son esprit décalé. Pour ma part, je suis mitigée, d'un côté je l'ai trouvé intrigant, captivant durant toute la première moitié et d'un autre côté, il se trouve que toute la seconde moitié cela part trop en vrille, dans le gore, l'absurde et c'est franchement dérangeant. Tous droits réservés. D’ailleurs, l’ex-femme de Georges enfoncera le clou “tu n’existes pas, tu n’es rien”. CGU | La mise au point est derrière lui. Il met très vite mal à l’aise, par ses silences inquiétants, des mini coups de colères soudains, sa violence qui affleure par moment, et surtout par le délire schizophrénique qui se saisi de lui lorsqu’il devient propriétaire du blouson. Un court-métrage aurait suffi à un scénario aussi faible. Tout à tour hilarante et terrifiante, abracadabrante et glaçante, cette cascade d’événements suit finalement une logique implacable dans laquelle Jean Dujardin, dans le sillage de I Feel Good du duo Kerven-Delépine, se glisse avec une parfaite aisance. Si le personnage de Georges n’utilisait pas très brièvement un téléphone portable, on aurait bien du mal à situer ce film dans l’espace et dans le temps. Absurde et bizarre, il n'y a pas de doute, nous sommes bien face à un film de Quentin Dupieux. Alors quand je lis que ce film est nul et n'a pas d'histoire, je bondis car c'est tout le contraire. Cruella, Hitman & Bodyguard 2, Mon grand-père et moi. Etrange, ubuesque, c'est aussi un hommage dandy et poétique au cinéma de genre et aux vieux nanars franchouillards. Découvrez les 40 critiques de journaux et des revues spécialisées pour le film Le Daim réalisé par Quentin Dupieux avec Jean Dujardin, Adèle Haenel, Albert Delpy, Pierre Gommé. Lire ses 157 critiques, Suivre son activité Ce n'est pas un hasard si sa route a croisé celle de Jean Dujardin tant les deux partagent finalement un même univers. On retrouve dans "Le Daim" l'humour étrange et presque menaçant de Quentin Dupieux, ainsi qu'une large collection des dingueries les plus marquantes de ses précédents opus. Directed by Quentin Dupieux. » était infiniment plus réussi. 353 abonnés Moi j'ai aimé l'atmosphère particulière de ce film. Nom : Le Daim [Y-A-QUOI A LA TELE CETTE SEMAINE ?] Réalisateur de huit long-métrages à tout juste 45 ans, il est également connu sur la scène musicale sous le nom de Mr. Oizo. La manie de Georges n’aboutit qu’à une situation : Avec On peut ou non apprécier sa filmographie, mais il faut reconnaître à Quentin Dupieux les aptitudes d’un véritable auteur. On dirait une musique (parfois à la limite du bruitage) d’un vieux polar des années 70, c’est difficile à qualifier autrement. Dupontel avait déjà exploré cette veine, et aujourd’hui le filon est tari. Le Daim a un “style de malade”. Et pourtant : l’épilogue d’ Lire l'avis à propos de Le Daim, Rares sont les réalisateurs menant deux carrières bien distinctes frontalement. Le charme est là mais le film ne réussit pas vraiment à franchir la petite marche qui le sépare de l’effort totalement accompli et abouti. Il faut vraiment que le cinéma français traverse un sérieux malaise pour sélectionner ce genre de film à Cannes. Lire ses 200 critiques, de Assurément l'un des meilleurs films de son auteur, qui ne cède pas trop de terrain à l'absurde et aux gags faciles - même si le film vrille parfois en du sous-«Bernie». avec Jean Dujardin. Jean-Paul Rouve, Djibril Vancoppenolle, Dayla De Medina, Avec Réalisé par : Quentin Dupieux. Georges, 44 ans, et son blouson, 100% daim, ont un projet. Genre : Comédie, Livret de famille : Jean Dujardin, Adèle Haenel, Albert Delpy…. La mise en scène est toujours d'une classe folle et Quentin Dupieux a tranché le gras qui parfois alourdissait ses films précédents. L’absurde de Dupieux a explosé, dès son premier film, comme l’affirmation d’une liberté aux potentialités illimitées : par les transgressions narratives, par l’absurde de motifs tombés de nulle part, il a investi le champ d’un cinéma de niche dans lequel il s’est payé le luxe de tout faire (réalisation, écriture, photo, montage) pour un résultat toujours fascinant. Peut-être aussi parce que les célèbres coqs-à-l’âne de ses films précédents ont été laissés de côté, au profit d’une seule absurdité, la passion inexplicable de Georges pour ce blouson en daim qu’il a acheté, pour une somme colossale, à un vieillard, lequel, en prime, lui a offert un camescope ayant peu servi. Les aficionados de Dupieux aimeront le côté méta de Le Daim, ce film dans le film savoureux, où on ne sait plus si on regarde Georges ou Dupieux. ©AlloCiné, Retrouvez tous les horaires et infos de votre cinéma sur le numéro AlloCiné : 0 892 892 892 (0,34€/minute). Rami Malek au casting de The Little Things signé J... Emma Thompson au casting du film Cruella De Vil si... Nouvelle affiche VF pour Spider-Man : Far From Hom... [CONCOURS] : Gagnez votre Bipack Blu-ray John Wick... [CONCOURS] : Gagnez votre Blu-ray du film Angels o... Première bande annonce VF pour Maléfique : Le Pouv... Megalopolis : Jude Law et Shia LaBeouf en vedette ... [TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #104. Autant prévenir d’emblée car le film ne manquera pas de le faire sentir très vite, Le Daim est du pur Quentin Dupieux jusqu’au bout de la pellicule. Nationalité : Français, Suisse. Juste des histoires et une manière fascinante de les raconter. Dupieux met les pieds dans une portion de France qu’on aperçoit rarement, explore des zones que ses concurrents délaissent, convoque la poésie dans le quotidien. S’il est bien ancré dans le réel, Le Daim s’en affranchit et ne rentre dans aucune de ces catégories. L’absurde, le non-sens, moi je n’ai rien contre, au contraire. Dans Le Daim, présenté au dernier festival de Cannes, Jean Dujardin vient de faire l’acquisition d’un blouson 100% daim. La serveuse d’un bar (Adèle Haenel) à qui l’homme se présente de cette manière n’hésite pas à sauter sur l’occasion, se targuant d’être monteuse et se faisant la complice joyeuse du soi-disant cinéaste jusqu’à se laisser dépouiller par lui. au poste était sorti dans très peu de salles , le daim a une sortie beaucoup plus abondante , incompréhensible et injuste ! Hilarant et fainéant, le nouveau film de Dupieux est une sorte de possession textile dont on ne saurait tout à fait déterminer ce qui relève de la roublardise cynique ou du génie comique Le résultat est mineur, aux qualités insaisissables et aux défauts résiduels. Cool Runnings, [GO FOLLOW] : Épisode #40. Film vide. "Le Daim", lui, mieux construit, mieux raconté, mieux étrange, mieux drôle, court sans heurts sans donner une once d'explication rationnelle - principe du nonsense. Ce film est très spécial et ne va pas plaire à tout le monde c'est certain. J ai pourtant compris que le daim évolue avec l histoire. Amis des bêtes, vous ne verrez pas (ou si marginalement..) ces charmants cervidés ("Le Daim", pourtant..) dans le nouvel opus Dupieux, mais un héros à très nette araignée au plafond ! Je répète Quentin Dupieux a fait un film normal ! Nouvelles images officielles pour Star Wars : Epis... Affiches personnages US et VF pour Spider-Man : Fa... Première affiche teaser US pour Terminator : Dark ... Vers (déjà) un quatrième film John Wick pour 2021 ? Il serait dommage d’en dire plus sur ce petit film qui ne dure qu’une heure dix-sept. Mais nous pouvons admirer encore une fois la maîtrise de Dupieux pour nous faire accepter l’absurdité. Il y a un petit côté plaisant à voir george s enfoncer progressivement.. cela mis à part, je ne vois pas d intérêt au film. Politique de cookies | Le réalisateur français Quentin Dupieux signe une comédie vestimentaire qui bascule dans le thriller avec un Jean Dujardin parfait en sociopathe. Critique - "Le Daim" avec Jean Dujardin : "C'est sans doute le meilleur film de Quentin Dupieux" par France Inter publié le 24 juin 2019 à 13h43 Partager "Le Daim" est sans doute l'un des meilleurs films du cinéaste, où le personnage de Georges est cette « conscience jetée dans le monde, soumise au regard des autres, apprenant d'eux ce qu'elle est », une conscience peut-être aussi folle que marginale, aussi libre qu'asservie. Lire ses 572 critiques, Suivre son activité Lire ses 439 critiques, Suivre son activité This page is having a slideshow that uses Javascript. Georges, 44 ans, et son blouson, 100% daim, ont un projet. Arrivé à ce moment, il porte pleinement la culotte, mais quelqu un d autre prend de plus en plus de responsabilité. Paula Beer, Franz Rogowski, Maryam Zaree, Avec Comédie existentielle aux accents bis relativement amusante, Le Daim ne fait ni avancer ni reculer la cause Dupieux. Comme dans « Au Poste ! Peut être que je n ai pas pu apprécier le film a sa juste mesure parce que j avais trop à l esprit deux films en le voyant. Russell Crowe, Caren Pistorius, Gabriel Bateman, Avec En l’occurrence, c’est un grand oui. ANTEBELLUM de Gerard Bush et Christopher Renz : l'avis de Fred, REMEMBER ME de Mark Rosete : la critique du film, ROCKS de Sarah Gavron : la critique du film, ADOLESCENTES de Sébastien Lifshitz : la critique du film, BLOOD MACHINES de Seth Ickerman : la critique du film, POLICE d'Anne Fontaine : la critique du film, ÉNORME de Sophie Letourneur : la critique du film, EMA de Pablo Larrain : la critique du film, PETIT PAYS d'Eric Barbier : la critique du film, UNE BARQUE SUR L'OCÉAN de Arnold de Parscau : la critique du film, LES NOUVEAUX MUTANTS de Josh Boone : la critique du film, EFFACER L'HISTORIQUE de Benoît Delépine et Gustav Kervern : la critique du film, NEVER RARELY SOMETIMES ALWAYS de Eliza Hittman : la critique du film, ENRAGÉ de Derrick Borte : la critique du film, BELLE-FILLE de Méliane Marcaggi : la critique du film, THE RENTAL de Dave Franco : la critique du film, MIGNONNES de Maimouna Doucouré : la critique du film, A PERFECT FAMILY de Malou Leth Reymann : la critique du film, MANO DE OBRA de David Zonana : la critique du film, LA FEMME DES STEPPES, LE FLIC ET L'ŒUF de Quanan Wang : la critique du film, LIGHT OF MY LIFE de Casey Affleck : la critique du film, VOIR LE JOUR de Marion Laine : la critique du film, THE PERFECT CANDIDATE de Haifaa al-Mansour : la critique du film, YAKARI, LE FILM de Xavier Giacometti et Toby Genkel : la critique du film, THE CROSSING de Bai Xue : la critique du film, BRUTUS vs CÉSAR de Kheiron : la critique du film [Amazon Prime], PENINSULA de Sang-ho Yeon : la critique du film [festival de Deauville], ADN de Maïwenn : la critique du film [festival de Deauville], MORTAL d’André Øvredal : la critique du film, ANTEBELLUM de Gerard Bush et Christopher Renz : l’avis de Fred, TENET de Christopher Nolan : la critique du film, A propos / Nous contacter / Politique de confidentialité. Toujours aussi inspiré, Dupieux côtoie cette fois les codes du cinéma horrifique, allie absurde et malaise d’une main de maître. Majorité : 12 juin 2019 Michael Peña au casting du live-action Tom & Jerry... Nouveau trailer pour Once Upon a Time in Hollywood... Nouvelle bande annonce VF pour Toy Story 4 de Josh... Nouvelle affiche VF pour Crawl signé Alexandre Aja. Lire ses 120 critiques, Suivre son activité Lire ses 549 critiques, Suivre son activité Sébastien Lifshitz, Avec Lire ses 1 776 critiques, Suivre son activité "Georges", milieu de quarantaine fatigué, est en rupture. Il ne chôme pas le Quentin Dupieux. Dujardin est capable de tout jouer, je l’ai dit depuis longtemps, et ici, il joue le « mystère », allié de circonstance à la « folie ». Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus. On peut essayer de le psychanalyser, envisager la possession, la maladie mentale qui survient à l’aube de la cinquantaine, révélée brutalement par une rupture affective. En France, le site Allociné recense une moyenne des critiques presse de 3,8 sur 5 [5]. C’est voulu, bien-sur, c’est pour donner l’écrin qu’il faut à la folie de Georges. Lire ses 5 859 critiques, Suivre son activité Depuis le début de sa carrière cinématographique, Quentin Dupieux travaille sur le fine frontière entre le grotesque et le malaise. Saw : Vers un reboot de la franchise pitché par Ch... [CRITIQUE] : Cold Blood Legacy - La Mémoire du Sang. Le Daim fait du surplace [Critique] Le Daim fait du surplace [Critique] le 18/06/2019 à 10:10 par Christophe Narbonne. Sauf que j'ai trouvé ça un peu plat. Cruella, Hitman & Bodyguard 2, Mon grand-père et moi, Suivre son activité Le Daim de Quentin Dupieux - la critique Paris Match | Publié le 18/06/2019 à 23h11 |Mis à jour le 30/07/2019 à 22h20 . (glissant en accéléré de la monomanie gentille à la psychose délirante). Critique du film Le Daim par Mickaël Vrignaud. Elles se contentent de peu de personnages, ressemblent aux séries B du cinéma de jadis et déclinent jusqu’à l’absurde le plus délirant des ingrédients de scénario minimalistes. Il s'agit à peine du deuxième film de Dupieux que je visionne, et je me lasse d'ores et déjà quelque peu de ce qu'il propose, faute de déjà-vu. Au début george endosse son nouveau rôle, il le découvre. Qui sommes-nous | Pour Maxime Bedini de CinéSéries, « Le Daim reprend l'absurdité chère au réalisateur et … 20 abonnés Il ne chôme pas le Quentin Dupieux. Il n’y a vraiment que Quentin Dupieux pour arriver à entraîner Jean Dujardin dans une comédie délirante sur l’histoire d’amour entre un homme et son blouson. L'idée de départ me faisait rire rien qu'à y penser. Laure Calamy, Benjamin Lavernhe, Olivia Côte, De Découverte Tout pour un enssemble. Une palette chromatique qui va du verdâtre ou jaune pâlichon. Ce en quoi il est irrésistible. Jusqu'à présent, les films de Dupieux laissaient sur leur fin. Vu et avis le 20190621 [...] "Le Daim" procède moins par addition de péripéties insensées que par soustraction : l'auteur n'introduit des sujets que pour les saborder aussitôt, au profit d'un hasard tout-puissant qui redonne son sens fort à la formule galvaudée "comique de l'absurde". Jean-Pascal Zadi, John Wax, Avec Blanche Gardin, Denis Podalydès, Corinne Masiero, Avec Ses comédies loufoques qui s’apparentent toutes à des cauchemars auraient probablement enthousiasmé les surréalistes. Nationalité : France Quentin Dupieux, qui enchaîne les films à vitesse grand V, ne serait-il pas en train de patiner un peu sur place avec des exercices qui ont du mal à dépasser la drôlerie immédiate de leur concept pour aller chercher quelque chose de plus consistant ? LA CRITIQUE DE LE DAIM. Puis il lui monte à la tête, les enjeux de simplement financiers tournent à l irrémédiable. Lire l'avis à propos de Le Daim, Je suis un peu déçu par le Daim. Allégée de la moindre digression what the fuck, cette nouvelle farce absurde de Quentin Dupieux cible très directement la relation fétichiste, et même morbide, que nous pouvons entretenir avec nos affaires personnelles. Dur... Réalisateur : Yaron Shani Avec : Laliv Sivan, Bar Gottfried, Elad Shniderman,... Distributeur : Art House Budget : - Genre : Drame. absurde et très drôle , je me suis précipité pour voir le nouveau film de Quentin Dupieux ( ovationné au festival de Cannes !!! ) Jean Dujardin y est parfait, tout en finesse et son phrasé qui sait autant provoquer le rire qu’un malaise profond. Frangement barré mais loin d’être une croute, Green Book : Sur les routes du sud (2019), 3 Billboards, les panneaux de la vengeance (2018), Cannes 2019 : La Quinzaine des Réalisateurs. De film en film, le cinéaste confirme un style qui lui est très personnel et un univers tout à fait singulier. Clap M’en Cinq, [TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #103. Une fiancée pas comme les autres avec Ryan gostling et le castor avec mel Gibson. Above The Law, Bande annonce pour Fourmi de Julien Rappeneau. 2 abonnés Une fable absurde, qui plaira aux amateurs de non-sens. Préférences cookies | 191 abonnés Finalement, on en vient à songer que la solution serait peut-être à aller chercher du côté du film à sketchs, exercice réputé difficile mais qui pourrait coller à merveille avec les bouts d’histoires farfelues que le cinéaste aime raconter. Qui sommes-nous | La note d’intention du Daim, nouveau film de Quentin Dupieux, n’est pas sans rappeler celle de Rubber.D’un côté, le pneu tueur, de l’autre un blouson maudit : deux films qui témoignent d’une fétichisation des objets du quotidien pour en faire de véritables personnages de cinéma. Et ensemble, ils ont un grand projet que Dupieux va dévoiler dans une nouvelle farce ubuesque. Lire ses 538 critiques, Suivre son activité Dulamjav Enkhtaivan, Aorigeletu, Norovsambuu Batmunkh, De Là c'est quasi instantané, le film met 20 longues minutes à démarrer. Copyright Gaumont Buena Vista International (GBVI) Nous sommes tous un peu nostalgique de ce que l'on considère, parfois à raison, comme... Un/une invitée, des questions terribles et, on l'espère, une envie irrépressible pour toi de les suivre (si ce n'est pas déjà fait)... © Warner Brothers Nous sommes tous un peu nostalgique de ce que l'on considère, parfois à raison, comme l'une des plus plaisantes ép... © Fred Ambroisine Photography/Étrange Festival Nous avons rencontré, à l'occasion de l'Etrange Festival, la cinéaste (anciennement a... Réalisateur : James Erskine Acteurs : - Distributeur : L’Atelier Distribution Budget : - Genre : Documentaire, Musical Nationalité : Britann... Réalisateur : Sean McNamara Avec : Max Greenfield, George Lopez, Melissa Ranch,.... Distributeur : - Budget : - Genre : Comédie, Familial... Réalisateur : Thomas Balmès Acteurs : - Distributeur : Nour Films Budget : - Genre : Documentaire. La critique du film « Georges, 44 ans, et son blouson 100% daim ont un projet ». http://www.lavisqteam.fr/?p=42812. Ou pour justement s’éloigner encore plus du monde, mettre une distance confortable entre lui et les autres ? Lire l'avis à propos de Le Daim. Le Daim : La critique du film. Certes Georges, physiquement, ne change pas d’aspect, mais en se revêtant du haut en bas de peaux de daim, il se transforme bel et bien en une créature qui tient davantage de l’animal que de l’humain. Et les cadavres vont s’empiler au gré des rires hallucinés. Film barré, Le Daim est garanti 100 %. Synopsis : Georges, 44 ans, et son blouson, 100% daim, ont un projet. The Beatmaster. Il se remet dans les roues de Rubber , son pneu serial killer déjanté : il est déroutant, il est gonflé, et nous, on fonce ! Peut-être, enfin, parce que les deux personnages principaux passent leur temps à expliquer ce qu’ils veulent faire – pas à le faire. Allegro, crescendo... Sforzando... Jean Dujardin en fétichiste, Le dernier trip de Quentin Dupieux a beau être dans la veine de son cinéma, il demeure très anecdotique, ne parvenant pas à renouveler son propre style qui s’essouffle dans Le Daim. Une comédie très drôle, mais aussi sombre et dingue. Mais la parodie ne convainc guère et les discours de l’apprenti réalisateur par lesquels Dupieux entend se moquer de sa propre posture tournent en rond. Mais là où le metteur en scène avait essayé d’étoffer un peu ses histoires sur des efforts comme Reality ou Wrong Cop, il revient cette fois-ci plus proche d’un minimalisme iconoclaste façon Rubber. : #49. Alors, mine de rien, à sa façon borderline et très peu sentimentale, Quentin Dupieux parvient à filmer rien moins qu’une rencontre. Il a inventé quelque chose. Antoine de Maximy, Alice Pol, Max Boublil, De Box Office US du week-end du 17/05/2019 : John Wic... [TOUCHE PAS À MES 80ϟs] : #42. Les autres y verront une des plus belles réussites de ce drôle d’Oizo (son pseudo de musicien électro). La folie du personnage, mais aussi celle du réalisateur qui arrive encore à surprendre après toutes ces années même avec un film qui est plus simple dans les faits que les précédents. Le Daim. Jean Dujardin est impressionnant dans ce film absurde et glaçant de l’inclassable Quentin Dupieux qui décrit, au premier degré, la dérive d’un homme dans la folie pure. Et nous spectateurs apprenant ce que nous sommes aussi. Richard Minier, Edouard Salier, De Le génie va plus loin, car le spectateur comprend ce besoin d’avoir toujours plus, d’aller jusqu’au bout de son entreprise. On est bien chez Dupieux, mais quelque chose de légèrement poisseux et dépressif fait de ce Daim un film un peu à part dans la filmographie du cinéaste. JEU-CONCOURS « MY BEAUTIFUL BOY » : Gagnez votre DVD ou Blu-ray du film ! Nat... Richard Shotwell/Invision/AP David Lowery a donc trouvé sa Clochette, tandis que Jude Law lui, sera bien son Capitaine Crochet... Acteurs : Jean Dujardin, Adèle Haenel, Albert Delpy, Pierre Gommé,... Georges, 44 ans, et son blouson, 100% daim, ont un projet. Soyons clair : ceux qui goûtent peu à l’univers de Dupieux, capable de bâtir une scène autour d’un bruit d’essuie-glaces, devraient rester de marbre face au minimalisme absurde, à l’humour stagnant et à la torpeur anxiogène ici à l’œuvre. L’un va devenir une obsession, objet de folie. Lire la critique de Le Daim, Mouais, ça passe... Ici, rien d'effrayant non plus, mais on sent qu'il y a un certain potentiel quand Georges va au bout de sa folie. Le film ne durant qu’un peu plus d’une heure un quart, on n’a pas le temps de s’ennuyer, mais on a largement celui d’être à la fois captivé et questionné, voire dérangé. Il n'y a pas de concept foireux chez Quentin Dupieux. 18 février 2020. En bref, le style Dupieux, c’est une patte très particulière, assez inclassable, faite de vintage à tous les étages et de faux amateurisme, et dans ce genre bizarre le film a de la personnalité et du cachet. Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Mais je crois plus en la métaphore, cet homme cherche à devenir un daim : d’abord le blouson puis les autres éléments du costume, pour finir 100% daim, se muer en cet animal insalissable et craintif, adorable et sauvage. L’autre va être utilisé pour réaliser son plus grand rêve : devenir le seul être humain à porter une veste. Camélia Jordana, Niels Schneider, Vincent Macaigne, De ). Jean Dujardin, qui est de toutes les scènes, incarne un homme en rupture de tout, à la dérive dans tous les domaines. 6 juin 2019 8 avril 2020. A man's obsession with his designer deerskin jacket … Le fameux vêtement devient donc le symbole de l’omnipotence. Jean-Paul Rouve, Djibril Vancoppenolle, Dayla De Medina, Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs, Les meilleurs films de tous les temps selon la presse, La Femme qui s’est enfuie Bande-annonce VO, Exhibition On Screen: Frida Kahlo Bande-annonce VF, Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait. il tue tous les personnages qu’il croise et qui portent un blouson, il a blessé un jeune garçon qui ne faisait rien de pire que le regarder, le père du garçon, qui est le patron de de son hôtel, l’abat d’un coup de fusil, Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs, Les meilleurs films de tous les temps selon la presse, La Femme qui s’est enfuie Bande-annonce VO, Exhibition On Screen: Frida Kahlo Bande-annonce VF. Données Personnelles | C'est un film à part, spécial, pas classique, il faut le savoir. Jean-Pascal Zadi, Fary, Caroline Anglade, Avec To see this page as it is meant to appear please use a Javascript enabled browser. A commencer par ce vert-bleu délavé de la voiture de Georges, un quadra à la barbe grisonnante et à la bedaine fatiguée. Comprenez par là qu’il ravira très certainement les amoureux du style si singulier du metteur en scène autant qu’il a peu de chances de le réconcilier avec ses détracteurs. Retrouvez Mondocine sur les réseaux sociaux, LE DAIM de Quentin Dupieux : la critique du film, : Jean Dujardin, Adèle Haenel, Albert Delpy…, Le saviez-vous ? Alors qu'on s'entende bien,... Jeux concours | On ne saura rien de plus sauf qu’il a été quitté par son épouse et qu’il est financièrement exsangue. Cela dit, il n’a nul besoin de durer plus longtemps car, même en y mettant la meilleure volonté du monde, ce film absurde met quand même assez mal à l’aise très vite. Est-ce pour retrouver un sens à sa vie qu’il décide de jeter ses économies par les fenêtres pour s’acheter une veste à frange en daim ? Ce type de film, sous couvert de renverser les codes de la comédie classique, est paresseux. Contact | Diaphana Jean Dujardin est sous l’emprise d’un blouson en daim. Bien qu'absurde, "Le daim" n'est pas un film forcément drôle, je l'ai trouvé plus inquiétant qu'amusant. Oui, Georges en a marre du vert, il va passer au... Ce film est une arnaque au spectateur. Un type et son blouson en daim qui ont un projet... pas besoin d'en dire plus, je suis au paradis... C'est tellement absurde comme concept que l'on n'a pas même pas besoin de connaître le projet du type et de son blouson pour se marrer. Critique «Le Daim», la folie dans la peau ... jusqu’à devenir une sorte de fondamentaliste du cuir de daim (après le blouson, suivront le chapeau, le pantalon, les gants). Retrouvez les 299 critiques et avis pour le film Le Daim, réalisé par Quentin Dupieux avec Jean Dujardin, Adèle Haenel, Albert Delpy. Son vendeur, ayant sans doute un peu honte d'avoir estampé ce naïf, lui donne, en "geste commercial", en bonus, un caméscope. Ici, c’est un absurde noir, presque psychiatrique, et il faut faire un vrai effort pour accepter ce postulat pendant toute la durée du film, du coup, 1h20 c’est largement suffisant. Il entre alors sur le chemin d une spirale infernale.ce le botte, il y prend peut être son pied. ... J’avais aimé tous les films de Quentin Dupieux depuis « Rubber ». Nouvelles affiches personnages US pour le live-act... Première bande annonce teaser VF pour Rambo : Last... Première bande annonce VF pour Les Baronnes signé ... Bande annonce VF finale pour BrightBurn de David Y... Premières images officielles pour le prochain Pixa... Nouvelles affiches personnages chinoises pour Men ... Première bande annonce VF pour Le Chardonneret de ... Premier trailer pour In Fabric de Peter Strickland, [CRITIQUE]: Godzilla II - Roi des Monstres, Affiche IMAX pour Toy Story 4 de Josh Cooley. Yara Shahidi au casting de Peter Pan and Wendy signé David Lowery . La première fois que l’on voit Georges (Jean Dujardin), c’est dans sa voiture, totalement flou. Ce n'est pas parce-qu'un film sort de l'ordinaire, n'est pas classique, est spécial, qu'il est automatiquement nul, non !!!

Quel Est Limportance De Lanalyse De Lenvironnement De Lentreprise, Le Sénat Sous La 3ème République, Essai Ford Transit Custom Sport, Saint Marion 2020, Macaron Pasquier Carrefour, Le Kit Mains Libres Est Il Autorisé, Week-end Sud Ouest Amoureux, Restaurant Le Chaudron à Montperreux, Brésil Développement Durable, Pc Portable étudiant Fnac, Restaurant Italien Neuville-sur-oise, Gîtes De France Var Adhérent,